Blogs

17/05/2017 - LPC - Le cerveau des babouins et des hommes plus proches qu'on ne le pensait

Les hominidés ne sont pas les seuls à posséder une asymétrie gauche-droite dans la zone du cerveau que l'on pensait cruciale pour le langage. Selon une étude publiée dans Cerebral Cortex menée par des chercheurs du Laboratoire de psychologie cognitive de Marseille (CNRS, Université d'Aix-Marseille), les babouins présentent eux aussi cette asymétrie. Un résultat qui remet en cause l'idée selon laquelle cette spécificité anatomique serait caractéristique du langage.

Voir aussi : Express; Science & Vie

 

26/03/2017 - LPC - Evidence of a Vocalic Proto-System in the Baboon

Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles. C’est ce qu’ont mis en évidence des chercheurs du Gipsa-Lab (CNRS/Grenoble INP/Université de Grenoble Alpes), du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/AMU) et du Laboratoire d’anatomie de l’Université de Montpellier grâce à des analyses acoustiques de vocalisations, couplées à une étude anatomique des muscles de la langue et à une modélisation des potentialités acoustiques du conduit vocal des singes. Publiées dans PLOS ONE le 11 janvier 2017, les données confirment que les babouins sont capables de produire au moins cinq vocalisations ayant les propriétés des voyelles, malgré un larynx élevé, et qu’ils sont capables de les combiner lorsqu’ils communiquent avec leurs partenaires. Les vocalisations des babouins préfigurent ainsi un système de parole chez les primates non humains.

 

Plos One
Plos One Interview
CNRS
Science News
New York Times
Scientific American

 

25/03/2017 - LPC - Eido, une nouvelle police de caractères pour les patients malvoyants

La dégénérescence maculaire liée à l’âge représente une population de plus d’un million de patients en France. Ces patients se plaignent majoritairement d’une difficulté à reconnaître correctement les mots qui composent un texte. Pour tenter d’améliorer les capacités de lecture de ces patients, trois membre de l’équipe "Perception et Attention" (J.-B. Bernard, C. Aguilar, E. Castet E.) ont développé EIDO, une nouvelle police de caractère spécialement destinée aux patients malvoyants. Ces travaux son publiés dans la revue PloS ONE

La police peut être téléchargé ici http://lpc.univ-amu.fr/spip.php?art...

 

15/03/2017 - LNC - Comment mieux évaluer le travail des élèves ?

LNC CNRS Marseille

Pascal Huguet et Isabelle Régner pilotent actuellement, dans 70 collèges et lycées, une alternative au traditionnel système de notation : l’évaluation par compétences. Si les premiers résultats sont prometteurs, l’expérience est bien loin d’être finie.

 

02/03/2017 - LPC - Les garçons nuls en lecture : c’est dans la tête !


 
FR3C LNC Cnrs

En moyenne, les garçons obtiennent de bien moins bons résultats aux tests de lecture que les filles. Mais la différence disparaît quand on leur fait croire qu’il s’agit d’un jeu.

 

25/02/2017 - LNC - F Sargolini : Médaille de Bronze du CNRS

Francesca Sargolini, jeune enseignante chercheuse au Laboratoire de Neurosciences Cognitives (Equipe « Bases Neurales de la Cognition Spatiale) vient de se voir attribuer la médaille de bronze du CNRS.

La Médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Francesca est docteure de l’Université Paul Sabatier (Toulouse) et de L’Université La Sapienza (Rome). Membre de l’Institut Universitaire de France, elle est auteure de 24 publications dans des revues à comité de lecture (IF moyen = 8). Une de ses publications a été mise en avant pour l’attribution du Prix Nobel Physiologie et/ou Médecine 2014 à deux de ses co-auteurs, May-Britt et Edvard Moser

(http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/medicine/laureates/2014/press.html).

Ses travaux portent sur l’étude des mécanismes neurophysiologiques impliqués dans le traitement des informations spatiales chez le rongeur.

13/01/2017 - LNC - Evidence of a Vocalic Proto-System in the Baboon (Papio papio) Suggests Pre-Hominin Speech Precursors

Les babouins produisent des vocalisations comparables aux voyelles. C’est ce qu’ont mis en évidence des chercheurs du Gipsa-Lab (CNRS/Grenoble INP/Université de Grenoble Alpes), du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/AMU) et du Laboratoire d’anatomie de l’Université de Montpellier grâce à des analyses acoustiques de vocalisations, couplées à une étude anatomique des muscles de la langue et à une modélisation des potentialités acoustiques du conduit vocal des singes. Publiées dans PLOS ONE le 11 janvier 2017, les données confirment que les babouins sont capables de produire au moins cinq vocalisations ayant les propriétés des voyelles, malgré un larynx élevé, et qu’ils sont capables de les combiner lorsqu’ils communiquent avec leurs partenaires. Les vocalisations des babouins préfigurent ainsi un système de parole chez les primates non humains.

Plos One

Plos One Interview

CNRS

Science News

New York Times

Scientific American

 

14/12/2016 - Journée Scientifique Fédération de Recherche 3C

 

Journée Scientifique Fédération de Recherche 3C

Mercredi 14 décembre 2016

invité Serge Laroche suivi d'une session de blitz et posters.
A Journey into Memory: How does Matter become Cognition?

Amphi de Sciences Naturelles

23/11/2016 - "Sciences en tête" Mécanismes cérébraux impliqués dans le contrôle du geste musical

 

Cycle de Conférences : "Sciences en tête"
Mécanismes cérébraux impliqués dans le contrôle du geste musical

Cedric Meckler
Médecin en chef, MD, PhD.
Institut de Recherche Biomédicale des Armées.


Mercredi 23 Novembre - 18h30
Amphi Charve
Fédération de Recherche 3C - FR 351 2
(Comportement - Cerveau - Cognition)
Aix-Marseille Université - CNRS
Site de Saint-Charles - 3 place Victor Hugo
Marseille


Cedric Meckler
Mécanismes cérébraux impliqués dans le contrôle du geste musical

Jusqu’ici, l’essentiel de la littérature scientifique consacrée à la musique portait sur son versant perceptif. Depuis peu, on s’intéresse à la performance musicale, donc au versant moteur. Car en définitive, du mouvement du doigt du pianiste aux cordes vocales du chanteur, l’expression musicale n’est transmise que par le geste.

Jusqu’ici, l’essentiel de la littérature scientifique consacrée à la musique portait sur son versant perceptif. Depuis peu, on s’intéresse à la performance musicale, donc au versant moteur. Car en définitive, du mouvement du doigt du pianiste aux cordes vocales du chanteur, l’expression musicale n’est transmise que par le geste.

Pourtant, des activités neurophysiologiques, en partie découvertes et caractérisées par notre équipe, récusent ce dogme : pour s'assurer que sa volonté soit faite, le cerveau contrôle le bon choix et la bonne exécution des paramètres du programme moteur. Au travers de nombreuses illustrations vidéos, nous nous intéresserons au contrôle de la note, la nuance, le tempo, et le départ coordonné, et nous mettrons en évidence un processus cérébral automatique et irrépressible, qui prévient l’erreur potentielle, la détecte et parfois, permet de la corriger avant même sa commission.

Ces découvertes récentes permettent de justifier certaines méthodes que préconisaient de façon purement empirique les anciens grands pédagogues du clavier, mais aussi d’en réhabiliter d’autres.


Pour des questions de sécurité merci de
s'inscrire auprès de : sandrine.basques@univ-amu.fr

Sandrine Basques
Coordinatrice de la Fédération de Recherche 3C
Tél : +33 (0)4 1 3 55 09 59
GSM : +33 (0)6 50 84 06 94

Correspondance :

Fédération de Recherche 3C - FR 351 2
Université d'Aix-Marseille - CNRS
Site de Saint-Charles
Faculté des Sciences
3 place Victor Hugo - case 32
1 3331 Marseille cedex 03 - France
Site de St-Charles
Bâtiment N°9
Amphithéâtre CHARVE

Pages

Subscribe to RSS - blogs