2019/10/07 - LPC - Soutenance de thèse Jonathan Mirault

Date: Lundi, 7 Octobre, 2019 - 14:00
Date fin: Lundi, 7 Octobre, 2019 - 17:00
Lieu: Espace Pouillon - Campus St Charles

Jonathan Mirault soutiendra sa thèse « L’identification des mots lors de la lecture de phrase : de l’intégration des informations orthographiques aux représentations syntaxiques »

sous la direction de J. Grainger,

Membres du Jury :
Ludovic Ferrand – Bernard Lété – Michel Fayol – Stéphanie Massol – Stéphanie Ducrot

Résumé:
Commentpouvonsnousliredesphrasessansespaces ou losrque des lerttes au sein des mots sont invresées ? Dans cette thèse, nous présentons sept articles de recherche qui se répartissent sur différentes strates théoriques allant de l’étude de l’identification des mots de la phrase au traitement des informations orthographiques en passant par l’obtention des structures syntaxiques lors de présentations rapides de phrases. Les résultats obtenus démontrent clairement un traitement spatial et temporel suivant une logique parallèle, en cascade et interactive, des informations issues de plusieurs mots, mais également l’adaptation de ces patterns de lecture en fonction de la difficulté de la lecture (lorsdelalecturesansespaceparexemple). L’un des éléments clefs pour répondre à notre problématique de départ repose sur le fait que le mot est à la phrase ce que la lettre est au mot. Nous avons également observé que l’encodage des informations visuelles spatiotopiques était bruité ce qui venait ajouter du crédit à l’hypothèse du traitement parallèle des informations et enfin, nous avons décrit comment l’accès aux représentations syntaxiques était modulée en fonction du temps de présentation des phrases et comment l’accès à ces représentations pouvait se faire à partir de 300 ms.

Abstract:
Howcanwereadsentenceswithoutsapces or when the lerttes in the words are srcamlbed? In this thesis, we will present seven research articles which focus on the role of efficient orthographic processing, word identification, and syntactic processing in enabling reading in noisy conditions. The results of these studies reveal the spatial integration of orthographic information followed by parallel, cascaded and interactive processing of word identities, their syntactic function and contribution to sentence-level processing. One of the key elements to answer to the questions raised in this thesis is the idea that words are for sentences what letters are for words. Just like noisy letter position coding enables identification of words with transposed letters, the noisy spatiotopic coding of word positions generates transposed-word effects. The results also demonstrate the rapidity of access to syntactic structures (as early as 300 ms), taken as further evidence for the processing of multiple words in parallel as a key aspect of efficient skilled reading behavior.